05/11/2007

PES : fin de série ?

C'est le 25 octobre dernier qu'a débuté la septième saison de la série PES (Pro Evolution Soccer). En effet, cette simulation footballistique vidéoludique de la société japonaise Konami a fait son apparition sur nos écrans en 2001 bousculant le monopole jusqu'alors ronronnant de FIFA le titre phare du géant américain Electronic Arts. Le succès de PES est tel que depuis deux ans ce jeu est même devenu le premier bien culturel français en termes de valeur marchande. Rien de bien étonnant quand on sait qu'aujourd'hui le chiffre d'affaire de l'industrie vidéoludique a dépassé celui du cinéma et que le football demeure le sport le plus populaire de notre planète. Si tous les amateurs de jeux vidéo en général et de football en particulier attendent chaque année fébrilement la fin octobre pour faire l'acquisition de la nouvelle version de la simulation ultime créé par le légendaire Shingo Takatsuka (dit Seabass), force est de reconnaître que cette saison la déception est à la hauteur de l'attente. A tel point qu'une question jusqu'alors impensable se pose : la sortie de ce PES 2008 sur les consoles dites de nouvelle génération marque t-elle le début de la fin d'une belle série à succès ?


Saison 1 : la révolution

Konami décide de célébrer l'entrée de l'humanité dans le 21 ème siècle en révolutionnant le petit monde du vidéoludisme footballistique jusqu'alors dominé sans partage par l'indétrônable roi FIFA. Sa première mesure de salut public est de renommer sa série « International Superstar Soccer » en « Pro Evolution Soccer ». Ce changement symbolique de nom induit avant tout l'avènement d'une modification radicale des sensations de jeu offertes aux fans de football virtuel. En effet le gameplay de PES est beaucoup plus axé simulation que celui de son concurrent FIFA résolument orienté arcade. Malgré l'absence de licences officielles, des commentaires répétitifs sans saveur et l'utilisation de noms originaux pour les joueurs, le réalisme du jeu, la qualité de l'intelligence artificielle, l'excellence de ses graphismes font très vite de cette première édition de PES la nouvelle référence des connaisseurs en matière de jeu vidéo de football.

Saison 2 : la confirmation

Pour la deuxième saison, Konami modifie légèrement la jouabilité de sa simulation pour en accentuer encore un peu plus le réalisme d'où pour les joueurs un léger temps d'adaptation nécessaire pour arriver à maîtriser tous les changements et retrouver leurs sensations. PES 2 marque l'arrivée de quelques licences officielles d'équipes internationales et d'équipes de club. Mais la véritable nouveauté vient du mode entraînement qui permet d'améliorer sa technique en travaillant des phases de jeu spécifiques comme les dribbles, coup franc, etc... Les graphismes, quant à eux, sont toujours à la hauteur. Les attitudes et caractéristiques physiques des joueurs les plus célèbres sont particulièrement bien rendues. L'atmosphère sonore, outre la superbe intro avec le « We will rock you » de Queen, renforce l'immersion avec notamment des chants de supporters fort bien réalisés. Cependant les commentaires de match de Rémy Garde et de Cyril Linette étant beaucoup trop récurrents et inappropriés ils en deviennent très vite lassants, pour ne pas dire plus...

Saison 3 : la quasi-perfection

Reprenant les qualités de son prédécesseur, PES 3 s’inscrit dans la continuité de la série : des graphismes toujours plus beaux, avec notamment une modélisation des joueurs beaucoup plus précise. Les animations ne sont pas en reste, avec l’apparition de nouveaux gestes, tels la célèbre roulette marseillaise de Zizou. Les ralentis sont beaucoup plus nombreux, tout comme le nombre de stades disponibles. Parmi les seules choses qui fâchent, on notera encore les commentaires toujours aussi mauvais de Cyril Linette cette fois accompagné de Stéphane Guivarc’h. Pour ce qui est de la jouabilité, les développeurs ont à nouveau fait des merveilles : les défenses se replacent instantanément, rebouchent les brêches, et pressent l’adversaire de manière cohérente; les gardiens quant à eux sont sensiblement plus agiles et possèdent de nouvelles animations leur permettant de détourner encore plus de tirs. Lorsqu’on a la balle, le jeu est extrêmement fluide. La difficulté pour marquer réside dans le fait qu'il faut toujours se placer correctement par rapport au but adverse, afin d’obtenir le meilleur résultat possible. Ainsi, le réalisme est toujours aussi présent, dans ce jeu qui est tout aussi agréable à pratiquer qu'à regarder. A tel point qu'on peut légitimement affirmer que cette saison 3 de PES frôle la perfection.

Saison 4 : la connexion

La saison 4 de PES, quant à elle, nous offre un gameplay indéniablement superbe permettant des actions collectives réellement jouissives. Parmi les nombreuses innovations de ce nouveau titre, outre la présence d'un arbitre sur le terrain, on remarque surtout de nouvelles animations des joueurs, un mode entraînement particulièrement complet, et des profils de joueurs toujours plus détaillés. Mais, la grande révolution de cet opus vient surtout de son mode on-line, option qui permet de jouer, via une connexion internet, avec des joueurs du monde entier. Néanmoins quelques petits bugs gâchent un peu le plaisir, tels que les lobs des 18 mètres qui rentrent à tout les coups ou encore les passes en retrait qui marquent à chaque fois. En réseau, certains « petits joueurs » basent leur jeu uniquement sur ces 2 actions ce qui finit par devenir un peu énervant pour leurs adversaires. Mis à part ça les déceptions viennent toujours de l'absence de certaines licences et des désastreux commentaires de la nouvelle doublette Christian Jean-Pierre, Jean-Luc Arribart. Hormi ces très légères imperfections PES 4 contient néanmoins presque tout ce dont un footballeur virtuel peut rêver.

Saison 5 : la réactualisation

Avec ses 70 licences officielles dont les championnats espagnol, italien, hollandais et bon nombre d’équipes prestigieuses, PES 5 comble petit à petit son retard à ce niveau sur son concurrent FIFA. Mais une fois la manette en main, les habitués se retrouvent vite déroutés par un arbitrage sifflant beaucoup plus de fautes et donnant l’impression vite énervante d’assister à un match complètement « haché ». Hormis ce problème d'arbitrage, le gameplay a une nouvelle fois été revu à la hausse avec une palette de gestes techniques de plus en plus large. Une fois devant le but, la grande variété de tirs et de situations interdit la répétition de buts identiques. Graphiquement, le jeu n’a pas beaucoup évolué même si les grands noms du football mondial sont relativement bien modélisés. Les supporters quant à eux sont relégués au second plan pour ne pas dire complètement négligés. Les commentaires de Christian Jean-Pierre et Jean-Luc Arribard sont eux tellement consternants qu'on a très vite envie de leur couper le sifflet. Après un peu d’entraînement, jouer à PES 5 devient rapidement un pur plaisir. La grande variété des phases de jeu font que chaque but marqué se mérite et se savoure avec bonheur.

Saison 6 : la passion

Grâce aux sensations exceptionnelles que PES 6 procure à ses utilisateurs, ces derniers ne sont plus simplement des joueurs de jeu vidéo, ils accomplissent quasiment leur rêve de devenir, d'être ou d'avoir été un jour footballeur professionnel. Pour cette sixième saison l'essentiel du travail de Konami a donc une nouvelle fois porté sur la jouabilité du titre. De ce point de vue, l'objectif est plus qu'atteint. Jamais encore les sensations virtuelles n'ont été aussi proche du réel. Les contrôles, les frappes, les déplacements semblent tout droit sortis d'un véritable match de football. Quel plaisir d'avoir la possibilité de réécrire l'histoire en offrant à Zidane et ses coéquipiers une belle victoire 2 buts à 1 contre l'Italie en prolongation de la finale de la coupe du monde 2006 ! Seuls bémols de ce formidable opus : l'ambiance sonore tout juste passable, le manque de licences pour le championnat d'Angleterre et la disparition pure et simple de la Bundesliga Allemande. A noter également les débuts catastrophiques du système de jeu en réseau sur PC qui a mis plusieurs semaines à fonctionner correctement et à offrir la possibilité de jouer de splendides rencontres jusqu'à deux contre deux ainsi que de nombreux tournois organisés chaque jour pour le plus grand bonheur de tous les passionnés.

Saison 7 : la déception

Le risque quand on domine depuis longtemps trop facilement la concurrence est de se reposer sur ses lauriers. La septième saison de PES en est la parfaite illustration. Les équipes de développement de Konami n'ont pas pris la mesure des nécessités qu'impose le passage d'un environnement de développement PS2 entièrement maîtrisé à celui totalement inconnu des consoles dites de nouvelle génération. Le choix d'une orientation désormais plus arcade que simulation, l'animation caricaturale des joueurs, des graphismes bien en deçà de ceux de FIFA 08 et un mode de jeu en réseau totalement catastrophique pour l'instant font de PES 2008 un véritable crève coeur pour tous les fans de la série. Dès les premières parties on s'aperçoit que les attaquants sont devenus de véritables monstres de puissance face à des défenses au placement parfois incompréhensible. Si on ajoute à ça une vitesse de jeu beaucoup trop élevée, la nullité crasse des gardiens de buts et le nombre incompréhensible de buts marqués contre son camp, il n'est pas rare de finir des parties avec des vrais scores de baby foot. On est bien loin de la recette qui a fait le succès de PES à savoir la nécessité de construire un jeu léché techniquement pour marquer des buts à la sueur de son front et de sa manette. Seule amélioration, celle du comportement physique du ballon qui tutoie parfois la perfection. Côté commentaires, malgré l'arrivée de Laurent Paganelli au côté de Christian Jeanpierre, pas de changement on reste dans le grand n'importe quoi.

Heureusement les heureux possesseurs de PC pourrons bénéficier des améliorations créées par les fans eux mêmes, sous la forme de patches. Le plus connu des patcheurs se nomme « Crash Overall ». C'est un passionné bénévole qui chaque année grâce à ses compétences de programmeur, son travail acharné et quelques collègues réussit à combler les lacunes récurrentes de PES comme les licences officielles, l'ambiance sonore ou bien encore la mise à jour des effectifs des différentes équipes. Malheureusement, pour PES 2008 il ne peut rien faire en ce qui concerne le gameplay... Pour patienter jusqu'à l'arrivée du prochain PES 2009, tous les vrais aficionados de la série vont sans aucun doute se rabattre sur un PES 6 amélioré grâce à la version 2.40 du Patch « Crash Overall » dont la sortie est prévue d'ici peu.

Si Seabass, qui reconnaît lui même avoir manqué de temps cette année pour pouvoir sortir un opus totalement abouti, n'arrive pas la saison prochaine à corriger les principaux écueils de ce PES 2008, il prend le risque de faire perdre à Konami son titre de champion du monde des jeux de football et de favoriser ainsi le retour sur le trône de son ennemi héréditaire l'ancien roi FIFA.


3ème mi-temps

Et pourtant, ça commençait bien...
Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.


This is my game !

Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.


L'objet du délit
Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.

45 commentaires:

simon 73 a dit…

Je suis très deçu par ce PES. Je crois que je vais acheter fifa, ils se foutent vraiment de notre gueule chez Konami.

earvin\\"magic\\"johnson a dit…

Salut,

Il est évident que cette année, Konami s’est bien raté concernant Pes 2008. Je n’ai joué que la version PC mais ça a été suffisant pour me convaincre de ne pas investir dans le jeu. La vitesse du jeu est ahurissante, les csc pleuvent...en plus le pes shop a disparu (il faut se taper les coupes et les leagues pour tout débloquer), les équipes classiques sont moyennes...le graphisme pas top non plus...

Déjà l’opus précédent (PES 6) était du simple foutage de geule sur xbox 360, avec menu ’modifier’ plus que limité, pas de modification des têtes, pas de création de joueurs, pas de possibilité de transfert...même si le jeu était plutôt pas mal...Etant un adepte de modifs et création d’équipes légendaires, j’avoue que pes 6 version 360 m’a énormément déçu.

Quant à FIFA 08, étant un inconditionnel de PES, j’ai un peu de mal à jouer avec sur console pour l’instant, graphiquement c’est beau, les licences sont là mais le jeu semble trop accorder la priorité à l’aspect défensif et les équipent jouent systématiquement trop bas, sans compter les gros problèmes de lenteur des joueurs et du jeu suivant le terrain sur lequel on joue : sur Xbox 360, jouer à San Siro ralenti considérablement le jeu par rapport au Nou Camp par exemple...bonjour frustration...

Bref, les opus 2008 de Football me semblent aussi bien limites que ce soit chez konami ou chez EA (bien que ces derniers aient fait des progrès notables).

Tomstub a dit…

Moi aussi je suis un peu déçu par ce PES 2008. Possédant PES 6 , je n’aurais pas été obligé de dépenser 60 euros pour acheter la nouvelle version...

Je vais essayer de me faire prêter FIFA 08 pour voir ce que ça vaut.

J’aime bien l’article traitant de jeux vidéos, ça change

olgones69 a dit…

Je l’ai acheté sur playstation 3 et je suis assez deçu par rapport a ce qui était annoncé : les graphismes sont limites pour de la next gen,les bugs et les ralentissements trop nombreux, les ralentis mal foutus, mode réseau qui bug, le mode edit est décevant, licences au compte gouttes. les petites nouveautés comme scanner son visage, la ligue des masters refondée et les menus plus sobres ne suffisent pas a combler les nombreuses lacunes. bref, c’est une déception.

konami annonce que le volet 2009 sera révolutionnaire et il sont déjà en train de travailler dessus ! mais franchement j’y crois pas trop a force de se faire prendre pour un con ! si ils continuent comme ça pour les prochains opus, les fans vont tourner le dos à la série pes.

J’ai eu l’occasion de tester fifa 2008 et je le trouve au dessus de pes (je parle uniquement de la ps3).

Je vais continué a jouer à pes 6 patché !

tchoupize a dit…

Merci pour cet article et ses commentaires qui vont m’éviter de dépenser 60 euros.

olgones69 a dit…

J’ai oublié de dire aussi qu’il y avait de nouveau gestes techniques: aile de pigeon, drogba, madjer, simulation(c.ronaldo), et le tirage de maillot (automatique)et quelques nouvelles animations.

mais ce qui m’énerve c’est que les joueurs court comme des playmobiles et le jeu est trop rapide contrairement a fifa!

Pour ceux qui veulent le savoir, les commentaires sont réchauffés de pes 6!

simon 73 a dit…

Il parait que FIFA tue. Je crois qu'on va devoir lâcher notre cher pes et se mettre à FIFA...

dimou a dit…

pes n'a pas demarré son reigne en 2001, mais bien avant sur playstation 1, a l'epoque baptise ISS (internationnal superstar soccer). Deja en 98, les ventes de konami etait devant electronic arts.
si on fait bien attention, l arrivee de pes correspond au premier titre de champion de l OL. esperons que l annee de la deception pour le jeu n en soit pas de meme pour le roi lyon

Munich, un soir de mai 93 a dit…

et avant ça International Supertars Soccer existait sur la nintendo 64 au japon sous le nom de "winning eleven..."

et oui, on a tous été jeune !!

dondiego a dit…

Je joue depuis la première version a pes et je suis décu par le dernier (sur ps 2 j entends bien)

cependant pour avoir vu des vidéos de fifa 2008 je pense qu au niveau de l animation du jeu y a toujours pas photos pes est largement au dessus (du moins pour les puristes ceux qui aiment créer des occaz du beau jeu)

je vous rejoins sur la vitesse du jeu qui est trop rapide et le fait qu il est plus dur de defendre et donc plus facile de marquer j aurai preferé l inverse. j ai beaucoup joué aux versions precedentes et c est la premieres fois que je prend aussi bien et vite en main la nouvelle version : j y joue tres peu du coup

la meilleure evolution a été pes 4 au niveau du jeu : depuis chaque version est de moins en moins modifiée à tel point que ce jeu commence à etre remis en question par fifa (c est mauvais signe quand meme)

willybman a dit…

j’ai commencé pes à l’époque de ISS 64 sur nintendo 64 une révolution à l’époque !!

Très déçu par le pes 2008 sur ps3

willybman a dit…

Merci pour l’article et pour les photos des pochettes ! pleins de souvenirs de nuits blanches avec les potes...

materrazi a dit…

Oué lepok de iss c'etait fort sur 64 j'étais le pro des lobes sur ce jeu, le moyen de marquer imparable avec crespo (son sosie) !!!

stedodgers a dit…

pour moi le meilleur c est pes4...il est vrai que la version 2008 est banale...je vais peut etre me remettre a fifa...

Hideux-man a dit…

Moi je l’ai acheté sur ps2 je l’ai trouvé plutot bien en tout cas mieux que le pes6 sur pc ’jai pas pu essayé fifa par contre Moi ce que j’aimerais bien c’est par exemple tu prendrais liverpool et la pendant le match on entendrais le mythique you’ll never walk alone , ou avant un match de la champion’s league entendre l’hymne de la champion’s et pareil pour l’equipe nationale

bobo_de_la_garenne a dit…

"il prend le risque de faire perdre à Konami son titre de champion du monde des jeux de football et de favoriser ainsi le retour sur le trône de son ennemi héréditaire l’ancien roi FIFA."

Ce constat ne tient évidemment que sur les consoles next-gen, car j’ai testé les deux jeux sur PC, PES 2008 et FIFA08, et très franchement, FIFA a bien 2-3 ans de retard sur son homologue. Il n’y a pas photo entre les deux. Ce qui ne veut pas dire que PES 2008 est le meilleur cru...

Nieso a dit…

Etant (heureux) possesseur d’une PS2, j’ai décidé de pas l’acheter, ils l’ont baclé, autant gardé le 6 qui déchire. On aurait dû se méfier au simple vu du titre "2008" ça sentait la copie de FIFA

csony a dit…

pes 2008 l’arnaque du siecle ,je joue au jeu de konami depuis l’edition de 1994 est la il faut avouer qu’ils n’ont jamais sorti un jeu aussi terne ,sur le support play 2 ca passe encore le jeu est assez fun mais il est trop similaore a pes 6 mais la grande frustration vient de la play 3 ,on a limpression qu’ils n’ont pas su exploiter la puissance de la console le game play est limite ,la tactique c’est de l’impro,les defenses c’est du gruyere ,les joueurs graphiquement ressemble a des legos meme les notes des joueurs sont excecrables (messi survole,henry surcote,benzema neglige)ceci etant dit j’avoue qu’ila un joueur qui fait rever dans cette version c’est cristiano ronaldo une vraie bombe mais ils ont eleve le portugais a la creatine compare aux autres joueurs hormis peut etre kaka personne ne tient la comparaison autant dans la veracite physique que dans les notes et les capacites de ses 2 joueurs ,j’acheterai la play 3 l’annee prochaine en esperant que le 2009 nous mettent des bonnes targnoles dans la tete comme les editions precedentes

lex a dit…

Je crois que vous allez pas bien les gars (ceux qui n’aiment pas pes 2008).Dans le jeu cette nouvelle version est carement enorme,c’est pour moi la plus reelle depuis un bail.alors oui ca va vite et c’est difficil de defendre mais c’est la realité.C.ronaldo et compagnie faut ce les coltiner sur un terrain ,c’est des mecs qui casse des reins.faut ce reveiller le foot c’est pas mettre 3 roulettes ,deux sombreros et une reprise pleine lucarne ca n’existe pas ca....et enfin tout ce qui est controle et course est quasi parfait. Je suis d’accord avec vs sur un point,il devrait quand mm faire un effort au niveau de la ligue des master ainsi que nous mettre enfin les vrai noms mais on ne peut en aucun cas les blamer sur l’aspect reel de ce jeu.

ps :je parle pour la play 3,je n’est pas joué sur autre console où effectivement il parait que ce n’est pas top.

ForeverOm68 a dit…

je vais garder mon bon pes6 et attendre mariokart sur wii, il y a que ca de vrai lol

Claudio a dit…

Moi j’étais imbattable à Super Mario sur Nintendo, et Formula 1......

Quoi, je suis hors sujet.......bon, je sors !!!!!!

minideniers a dit…

Bon ba y’a des avis pour, des avis contre, faut l’acheter ou pas alors ? Faudrait se mettre d’accord ! Je suis un fidèle de PES de la 1ère heure, j’ai joué un peu à Fifa 2008 et franchement je retrouve pas les sensations qui font tant vibrer à PES. Alors faut mieux continuer à jouer au 6 qui est je trouve la meilleure version qu’ils aient sorti ?

Sinon j’ai toujours mon bon Nintendo World Cup 94 sur NES, où on fait des retournées du milieu de terrain avec des joueurs carrés qui trébuchent sur des cailloux disséminés sur le terrain, donc tout va bien. vous connaissez ?

ronni77 a dit…

Bonjour à tous... Excuse-moi Lex, mais ton commentaire est le seul de ce type sur tous les forums de spécialistes, de magazines, meme si on compare avec ceux qui osnt censés êre positifs pour PES 8.. Alors je tiens a expliquer une chose : je n’ai jamais jouer à Fifa depuis le 97 ( celui avec Ginola en couverture ) car depuis que ISS ( depuis PES ) est sorti, pour moi Fifa est passé au second plan, meme pas, il n’existait pas, car jamais un jeu, dont je reste un fan absolu pour attendre sa sorie chaque année comme un enfant attend son cadeau, non jamais un jeu ne m’a fait passer autant de temps devant ma télé, et ce depuis plus de 10 ans. Et cette annéé, comme tous les ans, surtout sur 360 ( bref sur Next-Gen ) je n’attendais que ça, et ce depuis des mois... Coup de chance, il ya eu une foire dans la ville ou j’habite ( Meaux ), et 1 semmaine avant sa sortie ils avaient érigé un énorme stand PES 08, où on pouvais faire des tournois. Alors c’est clair que ce stand était blindés, la renommée pes et sa marque attire comme toujours...Mais tres sincererement, en 30 secondes déja j’étais vraiment déçu, que ca soit visuelement ( surtout ), la vitesse ridicule qui n’est pas réaliste pour un sous, le public extremement laid etc.... La claque a été sévère, d’autant plus que la veille j’ai vu quelqu’un jouer à Fifa 08, et vraiment ca fait mal à la tête... Mon verdict, comme 100 % des magazines spécialisés et des sites internet reconnus, bah c’est Fifa 08 cette annéé. Leurs efforts ont été CONSIDERABLES surtout en ce qui concerne le GAMEPLAY, assez compliquer les 2 premières heures ( mais justement tellement réaliste ). Et je peux vous assurer, en tant que PRO PES deouis plus de 10 ans, que cette annéé le plaisir est énorme sur fifa 08, qui n’a justement plus rien à voir avec les autres fifa, que je n’ai jamais supporté. Essayer-le et là vous aurez VRAIMENT l’impression d’avoir fait un bond dans le futur et dans le réalisme. Petit hic eu début : il faut se refaire au boutons FIFA, apres 10 ans de pes c’est pas evident ! Mais on y arrive rassurez vous.

PS : mais j’attends toujours avec impatience le prochain PES, car je reste un fan inconditionnel

ronni77 a dit…

Et pour ceux qui disnet de ne pas avoir les memes sensatiosn avec Fifa qu’avaec les anciens PES, c’est normal au début, j’ai mis 1 jour ou 2 avant de commencer à etre a l’aise, sion au début on peut pas juger c’est trop compliqué et on prend pas trop de plaisir. Fait perseverer et meme a ma grande surprsie ca merche. D’aileurs je l’ai acheter definitivement ! mon premier Fifa depuis 97 lol !

bobo_de_la_garenne a dit…

Pour Lex :

Effectivement, dans ce PES 2008, la vitesse est réelle, mais seulement pour la course des joueurs ! Pour la vitesse du ballon, fais des transversales entre tes ailiers par exemple, tu verras que le ballon va à une vitesse supersonique. De plus, c’est bien dans ce PES que l’I.A. est la plus réussie ........ malgré des erreurs monumentales. Je pense notamment au placement du gardien sur certaines phases de jeu où il peut même partir carrément derrière les buts, outch (ça doit m’arriver 1 fois tous les 3 matchs qd meme, ça fait beaucoup !!! )

Pour les phases défensives, ça reste du PES, c’est à dire qu’on a un peu de mal au début, mais au bout de 2 jours, c’est réglé, et on ne se prend plus de but (ou très rarement).

En ce qui concerne les phases offensives, j’avais une maitrise totale de PES5 et PES6 contre l’ordinateur (cad foutre des 10-0 au Brésil au niveau le plus fort par exemple) Mais sur celui-là, impossible de dépasser le niveau "normal" depuis que je l’ai. Je faisais des magnifiques mouvements d’équipe, je faisais des petits ballons placés, mais rien n’y faisait j’avais pas la bonne technique.

Et hier, j’ai enfin eu le déclic pour gagner facilement mes matchs et j’ai compris en même temps toutes ces critiques envers PES : Pour marquer des buts, il suffit de prendre un joueur, de dribbler toute l’équipe sur 70m, puis dès que tu arrives à l’entrée de la surface tu tires à fond, et ça rentre à chaque fois :(

Et depuis, je gagne tous mes matchs facilement en niveau professionnel avec cette technique. Bref, PES 2008 est devenu du FIFA (ça me désole vraiment de dire ça ouiiiiiiiin )

Ce que je raconte n’est valable seulement contre l’ordinateur, car je n’ai pas encore joué en 1vs1 et je doute fortement que contre un humain ça se passe aussi facilement (et heureusement). De toute façon, PES est fait pour jouer entre amis et pas contre l’ordinateur (qui sert seulement d’entrainement). J’espère sincèrement qu’en online ça se passe autrement et que l’on voit de vraies actions ^^

Boubout a dit…

Bonjour tt le monde, Moi je n’arrive pas à comprendre les critiques. Petite précision : je parle exclusivement de PS2008 sur PS3. Certe on n’attendait mieux graphiquement mais les sensations sont là !! Vous avez des contrôles parfaits, des trajectoirs de balles parfaites, des gestes techniques magnifiquent et un réalisme d’enfer... Perso quand je joue avec un pote on finit le match avec des scores réalistes... ceux qui finissent leur match à 8-0, c’est ceux qui prennet le milan ac et joue contre le psg !! ou alors qui définissent des mauvaises stratégie d’équipe. Quand vous touchez vos mouvements offensifs et vos retours défensifs ainsi que la position de chacun, vous commencez à jouer avec une équipe qui vous ressemble... Dans un article j’ai lu que l’on pouvait prendre le ballon à 70m tout dribbler et marquer : c’est faux et archi faux. Je vous garanti que vous allez passer une fois deux ou trois joueurs mais le prochain coup ça ne passera pas... et puis le gardien, "il se place mal" "il fait les mauvaises sorties" ... à votre avis pourquoi vous pouvez le prendre en manuel ? C’est simple, vous pouvez maitriser tout les paramètres. Personnellement je vais encore passer de bonne soirée avec les copains !!! Par contre ceux qu’ils ont acheté sur PS2 se sont fait arnaqués, c’est exactement le même que PES6. Bye bye

bobo_de_la_garenne a dit…

Yeap, c’est moi qui aie dit qu’on pouvait partir de 70m et marquer !! Je peux t’assurer que c’est vrai ! Moi aussi j’ai trouvé ça incroyable d’autant plus que je m’efforçais à construire lentement mais surement et il en résultait que je butais la plupart du temps contre la défense ou le gardien.

Alors que si tu pars de ton camp, tu vas tout droit, tu élimines tes adversaires en faisant des tours sur toi-même (très efficace) ou en t’appuyant sur des une-deux rapides, puis à l’entrée de la surface tu fais une grosse tatane, bah ça rentre, désolé de te le dire :(

Et ca marche évidemment contre les petites équipes comme les grosses. De toute façon, à voir comment c’est facile de marquer contre les grosses équipes, aucune utilité de jouer contre les petites !

Précision : je suis un véritable pro-PES donc ca me fait vraiment mal de dire du mal de ce jeu, mais je le répète, ceci ne marche que contre l’ordinateur. De plus, je l’ai sur PC, sans doute que le jeu est différent sur PES3 (je parle dans le fond du jeu, pas au niveau graphique !!)

Enfin, pour les placements ahurissants du gardien, je ne parle pas du gardien que l’on contrôle mais du gardien de l’ordinateur !! Or celui-là, on ne peut pas le mettre en manuel !

Regarde cette vidéo de deux séquences qui me sont arrivés hier, elle est hallucinante : http://www.dailymotion.com/vid...

1er match : moi = Portugal, ordi = Brésil 2è match : moi = Barcelone, ordi = Arsenal

Dans les 2 cas, le gardien s’éloigne totalement des buts et le défenseur qui peut me prendre le ballon part en arrière ! C’est tout de même un des gros points noirs du jeu ! Cette action (que personnellement je retrouve souvent) peut vraiment gâcher un match ! Dans cette vidéo, en revanche, il me semble que j’étais encore au niveau "normal" car j’en étais encore au stade d’apprentissage ! Mais bon, on la retrouve tout autant au niveau professionnel !

fcmetz_johnny a dit…

je suis un super-fan de PES depuis le premier opus ! Je défendais ardement ce jeu face à des copains restant fidèle au traditionnel FIFA...

Je pense que PES à froler la perfection avec Les numeros 3 et 4 et 5 puis à commencé (snif) sa chutte...

Déjà dans PES 6, les puristes notait une facilité déconcertante à marqué des buts, même avec Nancy face à la Juve gardé par Buffon !!! De plus après 6 saisons, il aurait quand même temps d’acquérir toutes les licences !!

Et PES 2008 arriva... Les licences à peine complêter... Une facilité de jouer rappellant tristement FIFA... Babacar Gueye au sommet de son art...

Bref, je pense qu’en voulant conquérir un public plus large, konami a flinguer ses plus grand fans, ceux de la première heure, ceux qui mettaient des coup franc avec Stephan Effenberg avec le Bayern, ceux qui avec Man United admiraient les corner de Beckham sur la tête de Van Nistelrooy, ceux qui rageait sur la lenteur de Keown d’Arsenal et mdr l’époque ou Batistuta était le meilleur attaquant du jeu !

mars92 a dit…

Je n’ai pas apprécié ton article, déja je trouve fort d’oublier la série ISS qui préfigurait déja ce qu’est devenu PES, ensuite tu dis que PES 1 est révolutionnaire alors que c’est un des pires : lenteur des joueurs, trop fermé et rien à faire, ensuite tu ne dis pas que le 3 et le 6 étaient trop portés sur l’attaque avec dans le 3 : Henry, Chevtchenko et Owen au dessus du lot et dans le 6 : Henry, Adriano, C. Ronaldo qui sont imprenables qui courent pendant 120 min et mettent des lucarnes sur chaque frappe. Bref, je trouve ton article peu soigné dans la mesure où tu dis que ces jeux progressent linéairement sauf pour le 7 et là je suis d accord avec toi, il est pas tip top.

XKZ a dit…

Tout bonnement nul a chier PES2008.

Konami savait qu’ils allaient vendre beaucoup de jeux en sortant une merde pareille, vu que c’est la licence PES et que ça ça fait vendre (un peu comme les GTA, ils vendent même si c’est nul).

Moi j’ai maté les vidéos, les comparatifs, les tests et joué a fifa et PES sur ps3.

Y’a pas photo, d’un coté on a une simu et de l’autre de l’arcade.

Sauf que les roles sont inversés...

Et je préfére largement un FIFA plus difficile, ou on ne marque pas 10 buts par match a un jeu arcade comme ce PES 2008 ou on se lasse des commentaires et de l’ambiance sonore pitoyables, tout comme on se lasse de faire 50 m en courant sasn se faire arréter

XKZ a dit…

Lol et a celui qui dit que les trajectoires sont maginfiques, les frappes super précises et les passes arrivent toujours dans les pieds, pardon de la dire mais c’est pas ce que j’attends d’un jeu de foot.

J’attends pas que tout soit parfait quand tu joues, j’attends l’imprecision humaine et la physique de balle parfaite

Dans FIFA 08 tu fais pas les vieilles frappes en pivot "boulet de canon" qui rentraient tout le temps dans PES.

La si tu fais ça tu auras ta balle qui partira en sucette totale ;-)

beloeil73 a dit…

salut les gars eh ben moi g le jeu sur ps2 et il me va parfaitement, je trouve qu’il est vraiment bien fait ensuite sur les buts csc g du en voir 3 en l’espace de 50 match donc c pas tant que ca Perso je prends pas tant de buts que ca et jen marque pas tant que ca non plus. J’ai même plus de mal à marquer avec cette nouvelle version. enfin bref chaque année il n’y a que qque détail qui change mais c de mieux en mieux Pour La PES shop ca existe toujours, il faut juste bien regarder les menus Salutations et allez l’OM

XKZ a dit…

Ouais sur ps2 il est meilleur que fifa08.

mais sur PS3 ya pas photo, fifa est largement meilleur

bat-miki a dit…

j’ai commencé les fifas a fifa 96 ( le 1er ^^ ) je l’ai ai tous du 96 au 2008 !

Je suis fouu de fifa , mais j’ai du reconnaitre que Pes etait largement meilleur ! je le reconnais ^^ mais j’ai dis ETAIT meilleur !!! Ayant la Ps3 et ayant fifa 08 je ne peux que noter les efforts du jeux , des graphismes a couper le souffle ( sur tele HD encore + evidemment :) ) , une maniabilité beaucoup plus rapide de saison en saison ...

alors que pes ... ayant révolutionné la simulation de foot , on s’attends a encore mieux ... mais pas cette année

C’est comme tout , on mange du caviar , on en redemande , on n’accepte pas le ’’ un peu moins bien ’’

Un peu comme avec Lyon ( 2 defaites pour certains cest la crise ^^ )

bisous a tous :)

erhan a dit…

Pitoyable, sur PC pour jouer normalement à PES 2008 il faut une véritable machine de guerre. Un processeur cadencé à 3GHZ, une mémoire vive de 1GO minmum pour jouer décemment à ce jeu. De plus il faut une carte graphique de dernier cri pour jouer de façon convenable. En gros du foutage de guele. Maintenant comparer ces configurations minimales aux configurations de votre ordinateur. Voyez de vos propres yeux le GOUFFRE. Si vous tentez de jouer avec les configurations minimales vous devrez jouer AUX RALENTIS CE DECLENCHANT TOUTES LES DIX SECONDES, ET ENTENDRE LES VENTILOS DE VOTRE ORDI TOURNER A PLEIN REGIME. BREF DU GRANDS FOUTAGE DE GUELE

csony a dit…

moi ce qui me surprend aussi dans les pes c’est les notes certes ,o, a souvent des avis subjectif et divergent mais quand meme de nombreux joueurs sont soit surcote ou sous cote les plus grand exemple henry(sa vitesse n’est plus celle d’arsenal faut arreter de le confondre avec un train),messi (concurrent au ballon d’or bordel il a des notes de merde),adriano(lui c’est l’escroc de service il en glande pas une mais dans pes c’est un demi dieu)drogba(il a beau etre un joueur physique c’est un exemple de mobilite mais dans les pes )saviola(il l’on coonfondu avec messi)iniesta(ca fait 2 ans qu’on le sent venir a 2 mille kilometres a part chez konami)benzema(bojan et giovanni sont plus forts que lui fallait le faire) les 3 grans joeurs qui ont ete respectes avec authenticite sont gerrard (c’est le meme qu’a liverpool,kaka (nikel ) et ronaldhino (dont la baisse de notes meme si je suis fan est justifie )par contre crsitiano ronaldo (fabuleux mais quelque peut exagerer ,je veux bien qu’il se ballade en 1er leaugue mais dans le jeu qu’il soit face a maldini ou jeremie berthod la chevre de monaco ,c’est exactement pareil ce sont des plots ) donnez moi votre avis svp

mediateur a dit…

Tres beau resumé de l’evolution des PES dans le temps...j’ai quand meme pris le temps de le lire à 1heure du mat en rentrant du bouleau c’est pour dire...Personellement je joue à PES depuis sa saison 3 et j’avoue que depuis, moi le grand fan de FIFA a carrement oublier que FIFA sortait des jeux de foot tous les ans.Bizzarement cette année, comme si dans mon sommeil ma muse me conseillait d’essayer FIFA08, surement pour me permettre de bien me moquer de ce nouvel opus qui s’attache à ses rêves un peu comme un enfant qui veut toucher le soleil.Biensur comme tout joueur PES, jouer à FIFA avec de nouvelles configurations, une defense que je trouve trop facile (je ne suis pas un expert mais en restant appuyé sur rond l’ordi fait le boulot tout seul) et surtout en ayant essayé la demo de pes2008 mis en ligne quelques semaines avant la sortie du jeu, je me disais que la lecon allait encore etre sanglante pour FIFA.... MON DIEU QUEL DECEPTIION... la demo laissait deja presager une defense passive mais bon, comme tous les PES il faudrait un temps d’adaptation.Ce n’etait rien comparé à la version finale, le systeme tactique veritable pilier de la saga PES a été abandonné pour la pratique egoiste du jeu en solo.On peut dribbler tout le terrain avec n’importe quel joueur mais ilne faut surtout pas faire de passes à un joueur qui se trouve tout pres, et surtout eviter les passes en profondeur...le teamplay est la veritable création de ce nouvel opus.Pour ceux qui ne connaissent pas, ce systeme permet à votre IA d’apprendre et de s’adapter à votre facon d’attaquer donc plus vous jouerez contre votre ordi plus vous prendrez du plaisir ... mais surtout ne croyez pas que toutes ces heures de parties en solo, avec un ordinateur de plus en plus fort vous permettront d’être performant sur la online... la online une veritable catastrophe.Privé du droit de s’exprimer sur le reseau, de se rencontrer et donc de former des team, des communauté à en croire que KONAMI a oublier à quoi sert le reseau, le jeu nous donne droit à des bugs qui meritent de rentrer dans l’histoire.Je me demande même si à l’epoque du 33k on avait pas une meilleure connection entre 2 pc.Des images qui s’accadent, des coupures intenpestives en pleine partie, comme si ce n’etait pas deja assez de se voir attaquer, d’être devant le gardien adverse et la milliseconde apres voir son propre gardien aller chercher la balle au fond de ses propre filets.En somme, je suis decu.On nous annoncait plus de licences ce qui parait normal vu la somme toujours plus importante que KONAMI engrenge chaque saison mais au lieu de ca on en a moins.Ah si les Ivoiriens seront contents, ils ont au moins les vrais noms des joueurs et leur vrai maillot mais par contre la bundesliga, la super liga et toutes les promesses faites...NADA.Un petit mot pour crash Overhall qui a le merite de sortir des patchs dont les mises à jour, les transferts , les chants de supporters permettent chaque saison de "redecouvrir" le jeu et d’y prendre de plus en plus de plaisir mais bon à mon avis il aura du mal à combler tous les defauts du jeu cette saison surout si comme moi beaucoup de fan vous aller rendre ce PES funeste pour retrouver la version precedente, celle qui tient toujours en haleine, merci crash.Au faite s’il y’a des tournois PES6 sur paris encore organisé faites moi signe.

fredo a dit…

effectivement j’ai acheté le jeu hier et mettre 60 euros dans un jeu identique a celui de l’annee precedente ca fait chier ! les décors sont les memes,les joueurs ont la meme allure et je confirme que les gardiens sont vraiment mauvais. je me souvient que l’année derniere il m’a fallu un petit temps d’adaptations pour passer du 5 au 6 mais cette année rien n’a changé ! c’est une grosse deception je m’en vais acheter fifa dès ce soir !!

maxash a dit…

Je tiens quand même à signaler une grave erreur de l’article : la série ne commence pas à PES 1 mais à ISS Pro, sur PS1 !! PES est le cinquième volet de la série !! L’imbroglio des noms n’est pas dû à Konami mais aux européens. Au Japon, deux série Konami différentes coexistent : ISS et Winning Eleven. Elles ne sont pas issues du même studios, mais toutes deux appartiennent à Konami. En Europe, à la sorti du premier Winning Eleven, on a préféré mettre un nom plus vendeur et déjà connu depuis la super nes : "ISS Pro" est né... Le problème, c’est que d’autres jeux ISS continuaient à sortir et leur faible qualité nuisait à la réputation des excellents Winning eleven, d’où le choix des européens de redifférenceier les deux séries en profitant du passage à la PS2, ainsi Winning Eleven 5 fut baptisé Pro Evolution Soccer sur le vieux continent... PES 6 était donc appelé sur certains sites Winning Eleven 10.___ Winining Eleven 1=ISS Pro_______ Winining Eleven 2=ISS Pro 98_________Winining Eleven 3=ISS Pro Evolution_______ Winining Eleven 4=ISS Pro Evolution 2_________ Winining Eleven 5=PES_________ Winining Eleven 6=PES 2________ Winining Eleven 7=PES 3__________ Winining Eleven 8=PES4________ Winining Eleven 9=PES 5_______ Winining Eleven 10=PES 6

befa a dit…

ah c est sur qu il est loin notre bon iss98 de tous les pes pour moi le meilleur est sans aucun doute le 5 pour avoir joué a tous et plus particulierement en reseau depuis le pes4 le 5 etait pour moi le must le 6 ma trop decu tu tire ça rentre surtout av adriano tu decale boummmm pleine lucarne abusé

becon a dit…

Dis moi l’ancien producteur, t’as combien d’avaloir pour tes articles publicitaires malodorants ? ? ? ? ? ? ? ?

Plooz a dit…

Salut Becon,

Sache que je suis totalement bénévole, libre et indépendant. Cet article (si tu l’as lu en entier, ce dont je doute...) est avant tout l’expression de l’incompréhension du fan de la première heure de PES, que je suis, face à la médiocrité du nouvel opus produit par les équipes de Konami au regard des versions précédentes (notamment sur PC). J’espère de tout coeur que les critiques relatives à ce PES 2008, à mon sens totalement justifiées, remonteront jusqu’aux oreilles de Seabass et lui permettront de rectifier le tir pour dès l’année prochaine refaire de la série PES le nirvana de la simulation de football qu’il était.

Je te laisse méditer cette citation de Beaumarchais : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »

earvin\"magic\"johnson a dit…

Mon bon becon, tu fais preuve d’une agressivité aussi déplacée qu’inutile. Personne ne fait de la pub à quoi que ce soit mon pauvre.

On parle juste de jeux qui nous scotchent à nos consoles avec nos amis, un truc de ’gamers’ quoi. Un bon débat entre Fifa et Pes comme il y en a tous les ans à cette période de l’année. Mais je comprends que tu sois d’une autre époque et que pour toi ce soit du chinois, dans ce cas pourquoi ne pas passer ton chemin plutôt que de déverser ton fiel ?

Nieso a dit…

Franchement Becon quand on lit pas un article on donne pas son avis. Il dit justement que le dernier opus a la vente qui vient de sortir est auvais et décevant. C’est pas vraiment de la pub.

Et puis c’est un phénomène culturel important. On devrait se boucher les yeux et les oreilles pour te faire plaisir ?

mLk a dit…

Bonjour à tous,

Je suis un des administrateur PES dans la plus grosse ligue de jeu online d’europe avec plus d’une centaines de match par jours et des joueurs tel que Spank (champion du monde 2006 et vice champion du monde 2007).

Je peux ainsi voir tout les joueurs assidu de cette opus, que ce soit des joueurs ps2, ps3 ou Pc, et je confirme que beaucoup de gens sont très déçu de ce nouvel opus, certains se sont même remis à jouer a fifa 08 (qui ceci dit n’est pas si mauvais pour un fifa :s). Plooz résume très bien la situation du pes2008, une défense calamiteuse et des gardiens inexistants. Chaque année, je pense que chaque joueur de PES attend d’avoir des gardiens d’une telle qualité que le jeu, le vrai, le football à l’état pure, celui qui prône le jeu collectif ou des actions personnel de qualité rare soit obligé d’être appliquer pour marquer ou gagner un match. Mais ceci n’est pas le seul point noir.

Effectivement, en tant que joueur Online de PES, Je peux vous assurer que le mode réseau est une catastrophe... Konami, Konacrotte, Konachiotte ou Konamer.. pour d’autres, a encore déçu les joueurs avec une connexion au mode réseau parfois impossible après 1 mois de la sortie du jeu ... Ce mode réseau était déja difficile sur pes6 avec 2semaines au début de la sortie de pes6 où la connexion était là aussi impossible, mais sur pes2008 c’est pire ... Certains y arrivent mais beaucoup ont du mal à s’y connecter.. Ce réseau déçoit à tel points que certains sont prêts à revendre le jeu pour ne jouer qu’en offline (LM, coupe, etc.) avec un jeu télécharger .. (ce qui n’est pas bien je le rappel)

Konami va tout de même s’en sortir cette année, mais mieux vaut pour eux de faire un très gros effort sur le prochain opus, ou à eux de proposé des patch, des correctifs, ne serait ce que pour le réseau..
http://esl.eu/fr/pes2008