28/12/2007

Les Rois du Sport

Du 18 au 21 décembre dernier « Aux Frontières Du Sport » était invité par le site « Entre Rois du sport » dans la station des Arcs 1950 pour assister à l'édition 2007 des Micros d'Or organisée par l’Union Syndicale des Journalistes Sportifs de France (U.S.J.S.F) et Christophe Pacaud de RTL. Lors de cette manifestation, j'ai eu eu la chance de pouvoir interroger six journalistes sportifs de renom afin de tenter de percer à jour le secret de leur passion pour le sport. Vous trouverez ci-dessous mes propres réponses aux questions que j'ai posées à : David Cozette de Canal+, Pierre-Louis Castelli de France Inter, Jacques Plana de France Info, Jean-Philippe Lustyk d'Eurosport, ainsi qu'à Dominique Le Glou et Cédric Beaudou de France 2 (cf la vidéo « Les Rois du sport » dans la 3ème mi-temps à la fin de de cette auto-interview). Au final, un seul de ces éminents professionnels a été sélectionné pour affronter Pascal Gentil, le champion de Taekwondo, lors d'un combat de citations sportives à l'issu duquel a été officiellement décerné le titre de « Roi du sport » 2007.

Le moment de sport le plus important de votre vie ?
Mon premier souvenir de sport remonte au 8 juillet 1982 lors de la célèbre demi-finale France – Allemagne. Ce jour là, avec ce match à la dramaturgie incroyable, naissait ma passion pour le sport et toute la palette des émotions qu'il peut procurer. C'est pourquoi quelques seize années plus tard le fait d'être présent au stade de France le 12 Juillet 1998, à la place n°24 du rang 43 de la tribune sud pour "aider" les Bleus et Zinédine Zidane à remporter la Coupe du monde de football me tenait particulièrement à coeur et restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Le sportif que vous auriez aimé être ?
C'est très difficile de répondre à cette question, il y en a beaucoup : Zidane pour ses deux buts de la tête contre le Brésil en finale de la Coupe du monde 98, Noah pour sa victoire à Roland Garros en 1983 et la Coupe Davis remportée avec ses potes Leconte et Forget en 1991, Blanco pour son essai du bout du monde contre l'Australie en demi-finale de la première Coupe du monde de rugby en 1987, Platini pour ses coups francs magiques et sa vision du jeu exceptionnelle... Mais originaire d'Orléans, la mecque du judo français, j'ai comme beaucoup de jeunes de cette ville effectué mes premiers pas sur un tatami vers l'age de 5 ans avant de goûter ensuite, avec plus ou moins de talent et de réussite, à d'autres disciplines comme le football, le tennis et le rugby. C'est certainement pourquoi, si je dois choisir, j'aurai aimé être David Douillet en l'an 2000 lors des JO de Sydney pour connaître la sensation qu'on éprouve quand on remporte son deuxième titre de champion olympique quelques mois après avoir été victime d'un terrible accident de moto. J'admire la force morale et physique qu'il a fallu à ce champion d'exception pour revenir et prouver une nouvelle fois la célèbre théorie de Nietzche : « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort » !

La compétition que vous auriez voulu couvrir ?
En août 1997, je suis parti de la gare d'Orléans avec mon sac à dos, quelques amis et un billet Interail avec pour objectif d'assister aux Championnats du monde d'Athlétisme se déroulant à Athènes, cette année là. Arrivé de justesse le dernier jour de la compétition, j'ai eu la chance d'assister au concours de saut à la perche assis au sein de l'équipe de France juste à côté de Maurice Houvion l'entraîneur du Champion olympique d'Atlanta : Jean Galfione. Malheureusement ce dernier rata son concours et assista en larmes depuis les tribunes au dernier sacre mondial de Sergeï Bubka à tout juste quelques mètres de moi. Un grand moment de sport et d'émotion. Maintenant, si vous me demandez la compétition que j'aimerai bien couvrir. Je vous réponds sans hésiter les prochains Jeux Olympiques à Pekin.

L'interview marquante de votre carrière ?
J'ai commencé ma carrière d'interviewer à Radio Campus Orléans 88.3 FM lors de la saison 96-97 en animant une émission de radio éponyme de ce blog et en interrogeant de manière décalée les espoirs du sport universitaire orléanais. Mais mon souvenir le plus marquant d'interview reste celle de Nicolas Anelka réalisée en l'an 2000 lors d'un chat organisé avec les internautes de Yahoo! Sport France dont j'étais le producteur à l'époque. Alors que je me faisais une joie de rencontrer en personne l'avant centre du PSG (mon équipe favorite) et un jeune joueur dont j'admire encore aujourd'hui le talent, j'ai malheureusement eu la mauvaise surprise de ne rencontrer que son agent avec lequel il était au téléphone au volant de sa toute nouvelle voiture de sport italienne. L'interview a été très perturbé par les nombreux passages de tunnels et les bruits incessants de moteurs. Heureusement son agent était là pour répondre en partie aux questions des internautes. Bref une grosse déception, à l'instar de son retour éphémère au sein de son club formateur.

Les journalistes sportifs que vous admirez ?
Pour connaître ma réponse à cette question je vous invite à visionner la vidéo « Les Rois du sport » tournée lors de l'édition 2007 des Micros d'Or !

3ème mi-temps
Les Rois du sport
Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.


La passion du sport

Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.


Le fou du Roi
Si la vidéo ne démarre pas ou reste bloquée sur "loading...",
double cliquez dessus pour la lire depuis le site Dailymotion.

Aucun commentaire: